> Retour vers rêve de Nomades <

Catégorie: d- Tahiti et les îles polynésiennes

29.12.07

Adieu la Polynésie...

Permalien 05:24:26, Catégories: d- Tahiti et les îles polynésiennes  

...ou peut-être au revoir la Polynésie, le bleu de ses lagons, le vert de la végétation et la gentillesse des polynésiens …
Un immense merci à tout ceux qui nous ont aidé sur notre chemin .
Merci à Michel et Jeanne de Papeete pour leur accueil, pour le prêt de leur maison de Papeari et leur super van familial sans lesquels nous aurions pu rester autant de temps sur Tahiti.
Merci Raquel et David, Cathy et Patrick, Alain et Rose-Marie nos voisins, pour les services rendus, pour tous les bons moments passés en leur compagnie, pour les parties de pêche en mer .
Merci à tous les polynésiens des îles qui nous ont transporté à l’arrière de leur pick-up, nous ont offert les fruits de leur jardin, l’histoire de leur peuple, de leur culture.
Merci aux sourires qui ont croisé notre route…
nomades,
Les sacs sur nos épaules, chercher un nouveau bout d’ailleurs
Plus loin, un peu plus loin au delà des mers au delà des terres…
S’ouvrir à de nouvelles rencontres, découvrir toujours.
Apprendre des autres, savourer les instants offerts
sans jamais savoir ce que nous réserve demain.
Au revoir 2007, c’est finalement à Auckland que nous passerons la St Sylvestre…
Les paysages de la Nouvelle Zélande nous appellent.
Bonne Année 2008 à tous…
La tête en bas mais toujours les pieds sur terre…

25.12.07

JOYEUX NOEL A TOUS ET MILLE BISOUS DES ILES ...

Une tranche de vie à bord…

Permalien 07:01:21, Catégories: d- Tahiti et les îles polynésiennes  

Pour voyager d’île en île dans l’archipel de la Société, pas le choix, l’avion est trop cher pour nous, alors les joies de la navigation s’offrent à notre petite famille de globe-trotters.
Petits bateaux ou gros cargos assurant le ravitaillement des îles au départ de Tahiti. Tout est bon pour nous du moment qu’on avance !
Pour rallier Tahiti à Raiatea, capitale des Iles sous le Vent, nous embarquerons sur « le Vaianu » pour une douzaine d’heures de voyage sur ce vieux bateau . La mer est belle et calme, nous passerons un bon voyage à dormir dans une des 6 cabines prévues pour quelques voyageurs courageux et peu pressés… Ce bateau est fort attendu lorsqu’il arrive à quai, l’équipage s’active avec grue et engins motorisés afin de sortir au plus vite toutes ces marchandises commandées ; denrées alimentaires, équipement , matériaux de construction, véhicules.. Sur les îles pratiquement tout est importé ; les locaux sont patients et en silence, chacun repart avec sa marchandise.
Le retour sera plus mouvementé ! Nous avons eu des places dans un petit porte container, qui ravitaille les îles isolées. Les locaux n’en reviennent pas, d’ordinaire cette embarcation ne prend pas de passagers et il est plutôt lent !
Nous passerons un voyage inoubliable avec les 17 membres d’équipage ! Nous sommes les 4 seuls passagers et en plus popaa. Départ à l’aube , la nuit sera courte pour les matelots , assis sur le quai l’Hinano la bière locale désaltère les gosiers assoiffés de ces gros bras tatoués et brûlés par le soleil ; au son du ukulélé jusqu’au petit matin… Plutôt sympathique.Sorti du lagon, la mer est forte et le bateau à fond plat fait des bonds, les vagues recouvrent les containers, ouhh il faut avoir le cœur bien accroché, nous donnons tous à manger aux poissons !
Après 6h de navigation mouvementée, nous mangeons le repas préparé par le cuisinier. Eh oui mieux vaut ne pas avoir le ventre vide pour affronter les 12 prochaines heures de mer qui s’annoncent encore plus fortes.Après l’atoll de Tupaï une nouvelle escale devait durer 2 h sur Raiatea, mais le capitaine partit en bringue en décidera autrement…L’équipage quant à lui pour passer le temps vide les unes après les autres leurs nombreuses caisses de bière,rit,
Du matelot jusqu’au second, tous sont incapables de tenir leur quart…. Seul le cuisto reste sobre et nous rassure : « allez, vous coucher la nuit sera longue mais le pilotage automatique aidera à ramener le bateau jusqu’à Papetee… »
chante jusqu’ à peine tenir debout…
Après plus de 6 h ,nous repartons enfin.

Maupiti, petit paradis perdu à l'ouest de nul part...

Permalien 01:16:00, Catégories: d- Tahiti et les îles polynésiennes  

Au bout du bout des Iles sous le Vent, ce tout petit joyau au cœur du Pacifique, petit îlot sauvage certainement un des coins les plus beaux de notre merveilleuse planète.
Alors c’est décidé nous posons nos sacs pour une semaine, pour goûter à la douceur de la vie, à la beauté de la nature.
Prendre le temps tout simplement…
Le soleil nous attendait, offrant au lagon par la danse des nuages une palette de bleus extraordinaires. La lumière donne à ces îles une beauté virginale.
Maupiti, isolée au milieu de son grand lagon, qu’une seule passe très dangereuse pénètre comme pour mieux préserver une nature puissante .
Azur,émeraude turquoise, bleu roi, bleu gris entourent une terre où l’emprunte du sacré résonne au fond des vallées profondes et secrètes.
La végétation et les fruits sont en abondance et l’homme y trouve son paradis.
Deux heures suffisent pour faire le tour de l’île à pieds, mais beaucoup plus pour comprendre sa vie, ses codes qui l’ont préservée…
Sur notre chemin de navigation, nous avons salué Bora Bora,sa grande soeur portant sur son magnifique lagon les stigmates de l’industrie du luxe.
Les hôtels poussent comme des champignons et le fric s’affiche partout.

Sur Maupiti, nous avons planté notre tente chez Simone, la petite pension du bout de l’île.
Loin de la petite épicerie de l’unique village, nous pouvons ici traverser le lagon à pied pour rejoindre le «Motu » .
L’eau aux genoux sur un kilomètre, les raies tournent autour de nous et dès 9h, le soleil devient brûlant et l’eau presque trop chaude pour bien se rafraîchir…
Alors comme les habitants, nous sommes vites « Fiou » et pas d’autre courage que de s’allonger sous un arbre bienfaisant.
Les journées se passent au rythme de l’île et ce matin je vais pêcher, un simple fil nylon à la main.
Le lagon est généreux, une carangue de 4 kg est venue mordre à l’hameçon, le fil n’a pas cédé
et la nouvelle a presque fait le tour de l’île.
Le popaa « le blanc de métropole » a sorti une grosse carangue, avec son bout d’fil…
De son coté, Ui le mari de Simone, prépare le four tahitien pour le repas de dimanche.
La viande, le poisson, les légumes,entourés de feuilles de bananiers seront cuits dans la terre de façon traditionnelle.
Simone est partie avec son bateau sur le Motu chercher des cocos .
Les noix seront râpées pour faire le lait de coco qui accompagnera le repas, le surplus servira à la fabrication du Monoï.
Chaque matin, Salomé et Marilou cueillent les fleurs de tiaré pour faire des colliers et couronnes , Elodie finit son livre sur la vie dans les îles …

02.12.07

Côté Jardin...

Permalien 02:19:27, Catégories: d- Tahiti et les îles polynésiennes  

Ah, qu'il fait bon flaner dans ce merveilleux jardin, dès les premières heures de la journée.

Mercredi, nous partons en Robinson en bateau pour les Iles sous le vent.
Huahine,Raiatea, Tahaa, Bora Bora puis Maupiti... Tente, hamac, masques et tubas pour nous accompagner dans cette petite aventure d'une quinzaine...
Besoin d'un avant goût??? à vos recherches sur google.
Rendez vous pour Noël.

:: Page suivante >>

Juillet 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Rechercher

Le Blog Rêves de Nomades

Suivez les Aventures de la p'tite famille...

powered by
b2evolution